dispatch

L´UNFPA dresse le bilan de sa réponse humanitaire post-ouragan Matthew en Haïti

13 November 2016

Port-au-Prince, 13 novembre 2016 --- Un mois après le passage de l´ouragan matthew en Haïti, l´UNFPA a fait le bilan de sa réponse humanitaire.

Celle-ci consiste, entre autres, au déploiement, en coordination avec le Ministère de la Santé Publique, de 10 sages-femmes dans les départements de la Grand’Anse et des Nippes, afin de renforcer la prise en charge des femmes et des filles enceintes.

Ces sages-femmes animent des cliniques mobiles destinées à fournir des services de santé de la reproduction aux populations touchées.

Ce rapport fait aussi état de l´achat de lits d’accouchement et de berceaux, et du déploiement d’obstétriciens dans les hôpitaux de référence pour la prise en charge des cas de césarienne.

Par ailleurs, il est fait l´acquisition de 2,000 “kits nouveau-né” pour les mères et les filles les plus vulnérables ainsi que de plus de 2,000 kits de prévention du Zika à l’intention des femmes enceintes.

Autres distributions soulignées par le rapport, celle de plusieurs milliers de kits d ́hygiène, de cuisine, et alimentaires aux femmes et filles les plus vulnérables, ainsi que de kits destinés à la prise en charge médicale des survivantes de violences basées sur le genre.

Plus de 2,1 millions de personnes, dont 1,4 millions en situation d´urgence humanitaire, ont été touchées par l´ouragan Matthew, avec une forte concentration dans les départements du Sud et de la Grand´Anse.

Depuis le passage de l´ouragan, l´UNFPA oeuvre auprès du Gouvernement et de la communauté internationale, pour que les besoins urgents de plus de 546 000 femmes et filles en âge de procréer soient adressés.

L´UNFPA a établi un plan d’urgence sur 6 mois, qui n´a été financé qu’à 24%, un mois après le passage de l’ouragan Matthew. Or, ¨appuyer les initiatives humanitaires de l´UNFPA en Haïti, c´est sauver la vie de plus de plus de 546 000 femmes / filles et leurs familles dans les départements de la Grand´Anse, des Nippes, du Sud et du Nord-Ouest¨, lit-on dans le rapport humanitaire.

Lors de sa visite en Haïti à la mi-octobre, le Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, s´est dit décu par la faible mobilisation des bailleurs internationaux pour Haïti, dévastée par l´ouragan Matthew.

https://www.humanitarianresponse.info/en/operations/haiti/document/plan-de-reponse-humanitaire-de-l%E2%80%99unfpa-en-haiti-les-femmes-les-filles-et