News

Prise de fonction du nouveau Représentant du Fonds des Nations Unies pour la population en Haïti

7 November 2018

Port-au-Prince, 06 novembre 2018 --- Le nouveau Représentant du Fonds des Nations Unies pour la population en Haïti (UNFPA), Yves Sassenrath, a présenté le mardi 6 novembre 2018 ses lettres de créance au Ministre des Affaires Etrangères, Bocchit Edmond. Il succède à la Suédoise Marielle Sander qui occupait ce poste ces trois dernières années

Il compte à son actif plus de 20 ans d’expérience en matière de coopération au développement et de gestion au niveau international, tant auprès d’ONGs internationales que de différentes organisations multilatérales. En 1999, M. Sassenrath rejoint les Nations Unies et intègre le Fonds d’équipement des Nations Unies (UNCDF) au Sénégal. En 2001, il rejoint le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) où il se consacre à la mobilisation de ressources et au développement des Objectifs du Millénaire. Après un passage au sein de l’équipe travaillant sur le Rapport annuel sur le développement humain, il est nommé en 2005 Chef de l’Unité de gestion du Bureau des relations extérieures du PNUD où il travaille particulièrement sur la réforme de l’ONU. En 2009, il est nommé Représentant Résident Adjoint du PNUD au Venezuela et en 2012, il est à la tête du Département des Opérations du Groupe des Nations Unies pour le Développement (UNDG). En 2015, il rejoint l’UNFPA comme Représentant Adjoint au Brésil avant sa nomination en Haïti. Durant sa carrière il aura posé ses valises dans des pays aussi divers que la Roumanie, l’Inde, la Colombie, le Sénégal, le Mali, les Etats-Unis d’Amérique, le Venezuela et plus récemment le Brésil.

M. Sassenrath s’est dit heureux de son affectation en Haïti et déterminé à travailler de concert avec les autorités nationales, la société civile - y compris le secteur privé des affaires, l’Université, les leaders religieux et les organisations de droits de l’homme - pour transcrire dans la réalité l’un des principes au cœur de la stratégie de l'UNFPA : « Ne laisser personne de côté ». Tout en mettant l’accent sur l’appui dans le domaine de la population, notamment en ce qui a trait aux dynamiques inter-générationnelles, M. Sassenrath entend s’investir sans relâche pour la réalisation en Haïti des trois objectifs transformateurs de l’UNFPA : (1) mettre fin aux besoins non satisfaits de planification familiale ; (2) mettre fin à la mortalité maternelle évitable ; et (3) mettre fin à la violence basée sur le genre.

Marié et père de trois enfants, M. Sassenrath, parle couramment l’anglais, l’espagnol, le français, l’allemand et le portugais, en plus du Luxembourgeois, sa langue maternelle. Il est détenteur d’une maîtrise combinée en sciences politiques et philosophie de l’Université de Glasgow, Royaume Uni.  

L’UNFPA opère en Haïti depuis les années soixante-dix. En plus des questions de population, il intervient dans les volets sociaux et contribue à assurer que chaque grossesse est désirée, chaque accouchement est sans danger et le potentiel de chaque jeune est accompli.