Actualités

La MINUJUSTH marque « une nouvelle étape du partenariat de l´ONU avec Haïti »

25 octobre 2017
Dr Mamadou Diallo, Représentant Spécial adjoint du Secrétaire Général des Nations Unies en Haïti

Port-au-Prince, le 25 octobre 2017 --- Le Représentant Spécial adjoint du Secrétaire Général des Nations Unies, Coordonnateur Résident, Coordonnateur Humanitaire et chef ad intérim de la Mission des Nations Unies pour l’appui à la justice (MINUJUSTH), se réjouit de l´amélioration de la stabilité d´Haïti. Celle-ci représente, selon Dr Mamadou Diallo, une fenêtre d’opportunité pour le développement durable.

Le Coordonnateur résident s´exprimait devant la Presse à l´occasion de la Journée des Nations Unies, le 24 octobre, qui marque l´anniversaire de l´entrée en vigueur de la Charte des Nations Unies en 1945, dont Haïti a participé à la rédaction.

Dr Diallo, de nationalité guinéenne, qui succède à l’égyptien Mourad Wahba qui a quitté ses fonctions en janvier dernier dans le cadre de la fin du mandat de la MINUSTAH, a présenté la nouvelle mission, la MINUJUSTH, comme une nouvelle étape du partenariat de l´Organisation des Nations Unies (ONU) avec Haïti.

Ledit partenariat marque « l´engagement continu de l´ONU pour soutenir le pays dans son objectif de consolidation de la stabilité et de l´accomplissement des Objectifs de développement durable (ODD) pour devenir un pays émergent d'ici à 2030 », a déclaré le Représentant Spécial adjoint du Secrétaire Général des Nations Unies.  

« L´ONU est et restera aux côtés d´Haïti pour accompagner le pays dans la réalisation de cette noble ambition », a ajouté Dr Diallo.

Le Coordonnateur résident a abordé, lors de cette conférence de presse, plusieurs autres questions, dont l´épidémie de choléra. Mamadou Diallo a réitéré à ce sujet l´engagement des Nations Unies à soutenir les familles, les communautés et les collectivités qui ont été affectées par cette maladie, et assuré que « l´ONU poursuivra la mise en place de la nouvelle approche en soutien aux efforts du Gouvernement d´Haïti pour éliminer la transmission de la maladie et ses causes profondes ».