Actualités

Camp Jeunesse et Leadership à Lima : « une chance pour moi de représenter mon pays et de faire valoir la voix des jeunes », dixit Christa Exil

6 août 2018
Christa Exil, jeune haïtienne participant au Camp Jeunesse et Leadership à Lima

Port-au-Prince, Haïti, 6 août 2018 --- « Participer à cette activité est une chance pour moi de représenter mon pays et de faire valoir la voix des jeunes, principalement celle des jeunes femmes ».

La jeune Haïtienne qui s’exprime ainsi est Christa Exil, 22 ans. Elle participe aux côtés d’une cinquantaine d’autres jeunes leaders de la région Amérique latine et Caraïbes, à la conférence sur le leadership des jeunes, à Lima, au Pérou, du 1er au 6 août 2018.

Cet événement a été conçu par l’UNFPA et ses partenaires - Plan International, l’Alliance des jeunes d’Amérique latine et des Caraïbes, la Fédération internationale pour la planification familiale et le Fonds pour la jeunesse d’Amérique centrale et du Mexique - pour que les jeunes de 15 à 25 ans puissent partager leurs expériences et collaborer avec d'autres réseaux de droits humains.

Christa voit dans sa participation à cet événement une occasion de partager ses expériences, ses connaissances et sa culture avec d’autres pays de la région, mais aussi d’apprendre des autres jeunes leaders présents.

« A travers cette activité, nous les jeunes avons partagé un sentiment d’unification, de symbiose et de conscience que nos communautés font face aux mêmes difficultés et que c’est à nous de nous impliquer afin d’apporter le changement que nous souhaitons », fait savoir cette étudiante en relations internationales.

A l’aide de méthodologies participatives et expérimentales, les jeunes leaders ont eu la possibilité, au cours des quatre jours, de renforcer leurs capacités dans les domaines du plaidoyer politique, de la participation et de l’intégration dans les espaces de la société civile, conformément à l’esprit de la Conférence internationale sur la population et le développement, du consensus de Montevideo et des objectifs de développement durable. À la fin du camp, les jeunes ont l’occasion de participer à la troisième Conférence régionale sur la population et le développement.

La jeune représentante d’Haïti pense d’ores et déjà à la façon dont elle va restituer à ses pairs tout ce qu’elle a appris à Lima.

« Je compte partager les notions apprises en faisant des séances de répliques avec les jeunes, et en les sensibilisant sur différentes thématiques, comme les droits humains, la santé sexuelle et reproductive, la participation et l’implication des jeunes ».

Christa Exil s’implique comme bénévole auprès des jeunes de sa communauté, « Kay Sale », à Rivière Froide, au niveau de Carrefour, périphérie sud de Port-au-Prince, depuis l’âge de 14 ans, à travers l’église de son père qui est pasteur.

En décembre 2016, elle a rejoint le Réseau des adolescentes en Haïti (HAGN, « Haiti adolescent girls network »), où elle a reçu une formation pour devenir mentor. Elle s’engage depuis comme volontaire auprès des filles de sa communauté.

La mentore, telle que perçue par HAGN, est une jeune qui met à contribution ses connaissances pour aider d’autres jeunes, les aider à se développer, dans le cadre du projet « un futur pour les adolescentes en Haïti » de l’UNFPA, grâce à un appui financier du Gouvernement Canadien. Ce projet contribue, entre autres, au développement de compétences et de leadership des adolescentes et des jeunes en situation de vulnérabilité.

                                                                                                                                                                                                                                                                       Texte: Vario Sérant